Egresso da FUNABEM: sua reintegração na sociedade

Carregando...
Imagem de Miniatura
Data
1987-02-23
Orientador(res)
Campos, Angela Valadares Dutra de Souza
Título da Revista
ISSN da Revista
Título de Volume
Resumo

Ce travail a eu comme point de départ la question du mineur institutionalizé et la constatation du fait qu’une grande part de la population brésilienne est mise en marge du processus économique et culturel. Aussi en marge de ce processus est celui qui sort de la Fondation National de Protection du Mineur (FUNABEM) ; ayaut été auparavant dans une situation de privation, d’abandonné ou de conduite irregulière, il se rencontre maintenant, après son internement, dans la même situation : abandonné à son sort. On a vu, ainsi, la nécessité de rechercher les causes de l’existence d’une « population marginale » d’individus sortis de la FUNABEM, vivant en conditions d’évidente misère, une fois qu’ils ont été internés en raison d’être abandonnés et dépourvus des moindres ressources pour leur subsistance, étaut pourtant une autre fois abandonnés, au moment ou ils atteignent leur majorité. Pour comprendre l’émergence du mineur abandonné et sa « carrière », dans le contexte des populations pauvres, on a cherché une bibliographie pertinente, en formant un ensemble théorique propre à orienter l’identification et la compréhension du sens de son existence. L’unité méthodologique du travail réalisé, en vue d’une meilleure compréhension du thème abordé, a eu la séquence suivante : - Dans la première partie, la vision globale sur l’individu sorti des institutions d’appui au mineur, le processus de marginalization, l’internement et le processus de déliement. – Dans la deuxième partie, la recherche et ses résultats. Pendant la recherche, l’Association des Ex-Elèves de la FUNABEM (ASSEAF) a été le centre des études, en taut que principal champ d’investigation, bien qu’on ait utilizé d’autres sources pour obtenir les données nécessaires. L’analyse et l’interprétations des résultats ont permis de conclure que la situation de ceux qui sortent de la FUNABEM peut être subdivisée selon trois angles : la vision de ceux qui assistent le mineur abandonné et l’ex-interne, la vision de l’ex-interne, la vision qui est divulguée par la presse. Le procédé employé pour élaborer ces différentes visions a été l’analyse de contenu. Le résultat de la recherche permet de conclure que après le déliement de l’institution, augmentent les risques d’échec pour les tentatives d’intégration du ex-interne, parce que le processus de marginalisation se répété, en s’ajoutait des exigences et pressions sociales plus critiques, par le fait qu’il est déjà majeur, au point de vue juridique, De la même façon, il est démontré que les solutions adoptées pour resondre la problématique du mineur abandonné – dans le domaine policier et assistanciel – ont été inefficaces, ce qui s’explique surtout du fait que ces solutions ne sont pas projetées, ni executées avec l’embasement de la connaissance déjà existent sur les causas économiques et sociales de la même problématique. En plus des solutions fondées sur le contrôle juridique-policier et de l’assistance gouvernementale, on a besoin de changement radicales et effectifs au niveau de la structure économique et de ses reflets politique-sociales, au profits de classes mains favorisées.


Descrição
Área do Conhecimento