Trabalho - escola: por onde passa a qualificação profissional?

Data
1994-02-09
Orientador(res)
Frigotto, Gaudêncio
Título da Revista
ISSN da Revista
Título de Volume
Resumo

La crise du modèle fordien et l'avènement de la dernière révolution industrielle ont imposé un changement de la base technique de la production et de l'organisation du travail. Actuellement ce sont d'autres les capacités requises qui composent le profil du travailleur. Ce sont la capacité d'abstraction, de travail en équipe et d'esprit de corps qui sont privilégiés. Et c'est la formation générale qui est mise en avant dans la préparation professionnelle. Même si certains auteurs parlent, à ce propos, d'une convergence avec les intérêts des travailleurs, il faut dire que la logique de cette formation demeure celle du capital: la division entre travail manuel et intellectuel n'est pas effectivement mise en question, dans la mesure où cette préparation ne s'insère pas dans une proposition de changement des rapports sociaux d'exclusion et d'aliénation. Les travailleurs, immergés dans le monde de la nécessité, de la 'préoccupation', forment des représentations sur le travail ,l'éducation et la formation professionnelle, basées, surtout, sur le monde des apparences. Malgré les noyaux de bon sens, leurs représentations n'atteignent pas une complète compréhension du réel. C'est pourquoi ils cherchent, en de nombreuses situations, une qualification professionnelle qui, à moyen terme, le moins qu'on puisse dire, est qu'elle ne sert pas à leurs intérêts, en tant que citoyens-travailleurs. *De leur point de vue, il faut penser la formation scolaire et professionnelle axée sur une solide base scientifique, qui permette aux travailleurs l'acquisition des instruments analytiques nécessaires à la compréhension du monde et de leur insertion dans la production et dans la trame des rapports sociaux.


Descrição
Área do Conhecimento